Le Daltonisme


DĂ©finition

Le daltonisme est un trouble héréditaire de la vision des couleurs, ce trouble correspond à la déficience d'un ou plusieurs types de cônes.

Les protéines photoréceptrices, iodopsines, réagissent à une des trois couleurs primaires. Le daltonisme correspond à une anomalie d’une de ces molécules dans un cône, elle devient inactive ce qui modifie la perception de la couleur à laquelle elle est rattachée.

 

♦ Au XVIIIème siècle, Isaac Newton a dĂ©couvert le spectre des couleurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

♦ En 1801, Thomas Young exprime sa thĂ©orie sur la vision trichromatique.  

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

♦ En 1859, la thĂ©orie de Thomas Young est dĂ©montrĂ©e . En mĂ©langeant trois faisceaux lumineux de couleurs dans le spectre, il est possible de faire apparaĂ®tre toutes les autres couleurs, en faisant varier les proportions des couleurs.

 

 

  

♦ Le physicien anglais John Dalton est atteint selon Thomas Young d'un problème de vision des couleurs. John Dalton donna donc son nom Ă  cette anomalie : le daltonisme.

  

  

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Types de daltonisme


Il existe plusieurs types de daltonisme:


♦  DeutĂ©ranopie: La deutĂ©ranopie correspond Ă  l'absence des cĂ´nes rĂ©ceptifs au vert, les personnes affectĂ©es sont incapables de diffĂ©rencier le rouge du vert. C'est la forme dont Ă©tait atteint John Dalton (sa deutĂ©ranopie fut confirmĂ© en 1995, plus de 150 ans après sa mort, par analyse de l'ADN prĂ©levĂ© sur un de ses globes oculaires prĂ©servĂ©).

 * Les autres formes de dĂ©ficience des couleurs ne sont des daltonismes que par abus de language.

 

♦ DeutĂ©ranomalie: La deutĂ©ranomalie correspond Ă  la prĂ©sence d'une mutation du pigment de la perception du vert, la sensibilitĂ© Ă  cette couleur est diminuĂ©e. 

 

♦ Protanopie: La protanopie correspond Ă  l'absence des cĂ´nes rĂ©ceptifs au rouge, les personnes affectĂ©es ne perçoivent pas cette couleur.

♦ Protanomalie: La protanomalie correspond Ă  la prĂ©sence d'une mutation du pigment de la perception du rouge, la sensibilitĂ© Ă  cette couleur est diminuĂ©e.

 

♦ Tritanopie: La tritanopie correspond Ă  l'absence des cĂ´nes rĂ©ceptifs au bleu, les personnes affectĂ©es ne perçoivent pas cette couleur.

♦ Tritanomalie: La tritanomalie correspond Ă  la prĂ©sence d'une mutation du pigment de la perception du bleu, la sensibilitĂ© Ă  cette couleur est diminuĂ©e.

 

Voici une simulation par un logiciel, de trois types de daltonisme:

DĂ©pistage du daltonisme

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Shinobu Ishiara est un médecin japonais, il est l’inventeur du Test d’Ishiara (1917) , un test permettant de dépister si un individu est atteint de daltonisme. Il travaillait en tant que médecin à l’armée, et s’est ensuite spécialisé dans l’ophtalmologie. Afin de repérer les problèmes de vision des couleurs chez les nouvelles recrues, il mit en place ces planches à l’aide d’un autre médecin qui lui était atteint de daltonisme. Il a peint lui-même ces planches au début.

Ce test est un recueil de 38 planches permettant de détecter quelconque anomalie dyschromatique excepté la tritanopie et la tritanomalie (anomalies rares). En revanche ce test ne permet pas de détecter le niveau d'atteinte d'une personne, en effet on ne discernera pas une personne atteinte de deutéranopie d'une personne atteinte de deutéranomalie.

Les planches du test d'Ishiara sont composées d'une mosaïque de points de différentes couleurs dans laquelle un ensemble de points représente une forme que l'on reconnaît par l'unité de teintes; un daltonien qui ne voit pas la couleur ne verra donc pas non plus la forme du fait de l'homogénéité de saturation ou de luminosité.

Expériences

Dans le but de rĂ©pondre Ă  notre problĂ©matique, nous avons rĂ©alisĂ© plusieurs expĂ©riences afin de pouvoir reproduire la vision d’un type de daltonisme et de l’amĂ©liorer.

 

Grâce au logiciel, nous avons pu reproduire la vision d’un deutéranope, d’un protanope et d’un trinatope (Définition ci-dessus).

 

Ensuite, avec des filtres de couleurs et une source lumineuse alimentĂ©e de 12volt, nous avons reproduit la vision des individus chacun atteint par un des types de daltonisme, Ă  partir de couleurs vues normalement.

           

            ♦  Pour le deutĂ©ranope, nous avons projetĂ© un filtre magenta sur 8 couleurs vues par une personne non atteinte de daltonisme. Le rĂ©sultat n’est pas la mĂŞme que celui du logiciel, notre première expĂ©rience a donc Ă©chouĂ©.

           

            ♦  Pour le protanope, nous avons projetĂ© un filtre cyan sur les 8 mĂŞmes couleurs. Le rĂ©sultat est le mĂŞme que celui du logiciel, les couleurs sont similaires.

           

            ♦  Pour le trinatope, nous avons projetĂ© un filtre jaune sur les 8 mĂŞmes couleurs. Le resultat obtenue n’est pas le mĂŞme que celui du logiciel mais on s’y rapproche.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

Pour rĂ©pondre Ă  notre problĂ©matique, nous avons essayĂ© d’amĂ©liorer la vision d’un daltonien. Nous avons utilisĂ© les prototypes crĂ©Ă©s par le logiciel, et nous avons projetĂ©, sur chacun des prototypes, un filtre de couleur afin de rapprocher ces couleurs des couleurs tĂ©moins (Vision normal).

 

            ♦  Pour le deutĂ©ranope, nous avons projetĂ© un filtre magenta sur la plaquette de couleur, du logiciel, vue par le deutĂ©ranope. Cette manĹ“uvre est dans le but de mieux diffĂ©rencier les couleurs pour que les personnes touchĂ©es les confondent moins.

 

            ♦ Pour le protanope, nous avons projetĂ© un filtre cyan sur la plaquette de couleur, du logiciel, vue par le protanope. Dans le mĂŞme but que prĂ©cĂ©demment.

 

            ♦  Pour le trinatope, nous avons projetĂ© un filtre jaune sur la plaquette de couleur, du logiciel, vue par le trinatope. Dans le mĂŞme but que prĂ©cĂ©demment.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

TĂ©moignages

♦ Nous avons interrogé deux personnes, hommes, de 18ans.

 

L'un sait qu'il est affecté de daltonisme depuis qu'il a 5/6 ans. Il ne pense pas que cette anomalie lui pose de réels problèmes, en revanche il en trouve pour sa tenue vestimentaire.

Il ne vit pas cela mal, mais parfois il aimerait "être comme les autres". Quant au regard d'autrui, cela ne lui pose pas de problème, on oublie que l'on est daltonien selon lui.

Après lui avoir montré différentes couleurs, il confond le marron et le orange.

 

L'autre sait qu'il est affectĂ© de daltonisme depuis qu'il est petit. Cette anomalie lui pose des problèmes au lycĂ©e principalement pour colorier des cartes en gĂ©ographie ou en chimie pour diffĂ©rencier des colorants. Il a Ă©tĂ© marquĂ©, par une diffĂ©rence de couleur qu'il faisait lorsqu'il Ă©tait petit, pour colorier le gant du père-noĂ«l alors qu'il voulait mettre du marron, il mettait du vert.

 

 

 

Ici, les deux personnes interrogées ne voient

rien. Une personne non affectée voit un tracé

orange.

L'absence de perception de tracé signifie qu'

ils sont dischromates c'est Ă  dire daltoniens.

 

 

 

 

  

  

Ici, les deux personnes interrogées voient

un 2 alors qu'une personne non affectée

verra le nombre 26.

La perception d'un 2 signifie qu'ils sont

affectés de deutéranopie ou deutérano-

malie.

 

 

 

 

 

  

Ici, les deux personnes interrogées voient

le nombre 56, seule une personne affectée

de tritanopie ou tritanomalie ne voit pas

ce nombre.

Ils ne sont donc pas atteints de ce type

de daltonisme.

 

 

 

  

Ici, les deux personnes interrogées voient

un tracé en bas de l'image, et non en haut.

Une personne non affectée verra un tracé

en haut et un autre en bas.

L'absence de perception du tracé du haut

signifie qu'ils sont affectés de deutéranopie

ou de deutéranomalie.

 

 

 

 

 

♦ Nous avons inerrogé une troisième personne, homme, de 17ans: Romain.

 

 

Il a appris qu'il était touché par le daltonisme

à l'âge de cinq/six ans.

Il pense que cette anomalie de la vision ne lui

pose que peu de problèmes dans la vie

quotidienne: colorier des cartes avec des couleurs

différentes peut lui être difficile, en effet à ses yeux

les couleurs sont parfois semblables. Mais aussi

certains métiers sont interdits aux personnes

daltoniennes comme le métier d'aviateur par

exemple; ce problème ne le concerne pas, il

n'envisage pas un des métiers qui lui seraient

refusé.

 

Il ne pense pas être vu différemment par les autres, selon lui, les gens s'habituent. L'unique inconvénient serait peut-être la peur de leur jugement, de leur réaction, en effet quiconque aura tendance à demander de quelle couleur lui apparaît tel ou tel objet.

 

Nous avons montré quelques images au témoin, notament des plaques du test d'Ishiara, afin de découvrir par quel type de daltonisme il est touché:

 

 

 

Un individu normale voit les couleurs

1: jaune 2: orange 3: rouge 4: rose

5: violet 6: bleu 7: vert 8: marron

Romain, lui, voit les couleurs

1:jaune 2: orange 3: rouge 4: rose

5: violet 6: bleu 7: vert 8: rouge

 

 

 

 

Romain, comme les autres témoins

perçoit le nombre 56 sur cette image, il

n'est donc pas touché par la tritanopie.

 

 

 

 

 

 

 

Sur cette image, Romain, comme les autres

témoins ne perçoit que le chiffre 2.

Il est, comme les autres, touché par la

deutéranopie.

 

 

 

 

 

Sur cette image, Romain, comme les autres

témoins ne perçoit rien du tout.

Ce qui prouve d'avantage sa deutéranopie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur cette image, Romain

ne voit que le tracĂ© du bas,

ce qui signifie qu'il est

 touchĂ© par la deutĂ©ranopie.

 

 

 

 

 

 

Grâce à ses différents tests, nous pouvons déduire que Romain est bien touché par la deutéranopie ou la deutéranomalie selon le degré, que nous pouvons trouver nous-même.

 

Nous avons fait mettre des filtres colorés de couleur magenta devant ses yeux afin de créer d'avantage de contrastes dans sa vision.

 

Avec les filtres colorés magenta, Romain voit le nombre 26 (image ci-dessus) alors qu'il ne le voyait pas dans un cas normal. Il voit ce nombre comme un individu n'étant pas touché par le daltonisme.

 

Avec les filtres colorés,

Romain voit le tracé

orange (image ci-

dessus) alors qu'il ne le

voyait pas dans un cas

normal. Il voit ce tracé

comme un individu n'

étant pas touché par le

daltonisme.

 

 

 

Avec les filtres colorés,

Romain voit le tracé du bas

rouge et le tracé du haut

pourpre (image ci-dessus)

alors qu'il ne le voyait pas

dans un cas normal. Il voit

ce tracé comme un

individu n'étant pas touché

par le daltonisme.

 

 

 

 

 

Service simple et accessible Ă  tous

Créer un blog facilement